espagnol


espagnol

espagnol, ole [ ɛspaɲɔl ] adj. et n.
espan 1080; lat. Spanus, de Hispanus
1De l'Espagne. hispano-. Le peuple espagnol. hispanique. La peseta, unité monétaire espagnole. « L'orgueil est le caractère dominant du peuple espagnol » (Joubert). Le pays espagnol. ibérique. Spécialiste de langue, de civilisation espagnoles. hispanisant. Danses espagnoles : boléro, fandango, jota, séguedille, zapatéado... Le flamenco, musique espagnole d'Andalousie. École espagnole de peinture. Chrétiens espagnols sous la domination maure (Mozarabes). Parler (le) français comme une vache espagnole. Auberge espagnole.
2 N. Un, une Espagnole (var. arg. Espingouin ).
N. m. Langue romane devenue la langue officielle de l'Espagne (et dans un grand nombre de pays d'Amérique latine). castillan; hispanophone. L'espagnol, le catalan, le galicien, le basque sont parlés en Espagne.

espagnol nom masculin Langue romane parlée par plus de 200 millions de locuteurs, principalement en Espagne et en Amérique latine. ● espagnol, espagnole adjectif et nom D'Espagne. ● espagnol, espagnole (citations) adjectif et nom Ludovic Halévy Paris 1834-Paris 1908 Académie française, 1884 et Henri Meilhac Paris 1831-Paris 1897 Il grandira car il est Espagnol ! La Périchole, opéra bouffe, musique d'Offenbach Francis Bacon, baron Verulam Londres 1561-Londres 1626 On dit généralement que les Français sont plus sages qu'ils ne paraissent et que les Espagnols paraissent plus sages qu'ils ne sont ; mais quoi qu'il en soit de ces nations, il en est certainement ainsi des individus qui les composent. It hath been an opinion that the French are wiser than they seem, and the Spaniards seem wiser than they are ; but howsoever it be between nations, certainly it is so between man and man. Essays, 26espagnol, espagnole (expressions) adjectif et nom Parler (le) français comme une vache espagnole, le parler très mal. (On trouve aussi comme un Basque espagnol.) Broderie espagnole, broderie en fil de soie, de couleurs vives, à motifs floraux géométriques ornant châles et costumes folkloriques.

espagnol, ole
adj. et n.
d1./d adj. De l'Espagne, d'Espagne. La frontière espagnole.
|| Subst. Un(e) Espagnol(e).
d2./d n. m. L'espagnol: la langue indo-européenne du groupe roman, parlée en Espagne et dans de nombreux pays d'Amérique latine. Syn. castillan.

⇒ESPAGNOL, OLE, adj. et subst.
A.— [En parlant d'une pers., parfois d'un ensemble de pers. ou d'un animal] (Celui, celle) qui est né(e), qui habite en Espagne, qui est originaire de ce pays. Gentilhomme, mendiant espagnol. Dame Léonarde, la mère noble de la troupe, était vêtue tout de noir comme une duègne espagnole (GAUTIER, Fracasse, 1863, p. 27).
Emploi subst. masc. sing. ayant une valeur de coll. :
1. La Cité se débarrasse maintenant des étrangers dont elle n'a plus besoin; après avoir chassé l'Espagnol des mers, elle chasse de Londres les Hanséatiques.
MORAND, Londres, 1933, p. 18.
Expr. Parler le français comme une vache espagnole. Le parler mal, en faisant des fautes. Jacques Collin parlait le français comme une vache espagnole (BALZAC, Splend. et mis., 1846, p. 419).
Rem. Noter les var. de cette expr. : Parler le français comme un Basque (vasco) espagnol, comme une Basque (vasca) espagnole. Vache serait une altération de Basque.
Il grandira, car il est Espagnol (MEILHAC, HALÉVY, Théâtre, t. 5, La Périchole, Paris, Calmann-Lévy, 1900 [1868], I, 5, p. 206).
B.— [En parlant d'un inanimé concr. ou abstr.]
1. Emploi adj.
a) Relatif à l'Espagne, à ses habitants ou à leurs caractéristiques. Danse, inquisition, junte, peinture espagnole; des airs espagnols. Le silence hautain et espagnol de ma tante Élisabeth (STENDHAL, H. Brulard, t. 1, 1836, p. 188). Tout l'art espagnol est dans cette sécheresse et cette âpreté (T'SERSTEVENS, Itinér. esp., 1963, p. 24) :
2. Or, quand les champs sont au supplice,
Brûlés par un ciel espagnol,
Il [le liseron] tend toujours son petit bol
Afin que l'averse l'emplisse...
ROLLINAT, Névroses, 1883, p. 164.
b) Spécialement
Auberge espagnole. Auberge caractéristique de l'Espagne dans laquelle on pouvait autrefois apporter ce qu'on voulait manger; p. compar., endroit, création humaine dans laquelle on apporte, on met ce qu'on veut y trouver, où l'on ne trouve que ce qu'on y apporte (cf. auberge ex. 6).
PATHOL. Grippe espagnole. Grippe apparue, semble-t-il, en différents points du globe, en particulier en Espagne, et qui toucha presque toute la terre dans les années 1918-1919, faisant des millions de victimes. Le frère de maman mourut, à peine démobilisé, de la grippe espagnole (BEAUVOIR, Mém. j. fille, 1958, p. 67).
c) P. ell. du subst. manière. À l'espagnole. L'antique jardin à l'espagnole, fait de buis, de portiques et d'eaux (TOULET, Mar. Don Quichotte, 1902, p. 119).
2. Emploi subst.
a) ART CULIN., subst. fém. Sauce brune obtenue à partir de jambon, de veau, de perdrix et pouvant servir, en tant que sauce-mère, à la préparation de diverses autres sauces. Tu passes les trois quarts de la cuisson à la serviette pour la réduire avec une bonne espagnole (GONCOURT, Man. Salomon, 1867, p. 113).
Espagnole travaillée. Une de ces sauces obtenues à partir d'un mélange de cette sauce-mère, d'un consommé et de champignons (cf. Gdes heures cuis. fr., Carême, 1833, p. 141).
b) LING., subst. masc. Langue parlée en Espagne et en Amérique latine. Apprendre l'espagnol. Il lisait en espagnol les ouvrages de sainte Thérèse (SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 4, 1859, p. 193).
Rem. Ac. Compl. 1842 enregistre l'adj. espagnolé, ée. [En parlant d'une pers.] Qui a l'allure d'un(e) Espagnol(e), mince. Madame de Tourville était une grande femme, très espagnolée, fine, et fausse maigre (LA VARENDE, Tourville, 1943, p. 134).
Prononc. :[]. Étymol. et Hist. 1181-91 adj. (CHR. DE TROYES, Perceval, éd. F. Lecoy, 4793 : cheval espaignol). Prob. empr. à l'a. languedocien espa(i)nol (ethnique utilisé comme nom propre dans des doc. de la 1re moitié du XIIe s. cités par P. Aebischer ds Estudios de toponomia y lexicografía románica, Barcelone, 1948, p. 22), d'un lat. médiév. hispaniolus, dér. de Hispania « Espagne ». V. P. Aebischer, loc. cit., pp. 15-48. Fréq. abs. littér. :2 994. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 6 264, b) 4 032; XXe s. : a) 2 487, b) 3 731.
DÉR. 1. Espagnolade, subst. fém., souvent péj. Œuvre artistique ou littéraire présentant l'Espagne sous un jour inexact, éloigné de sa réalité profonde. Dans l'espagnolade typique tout est faux, invraisemblable (LARBAUD, Vice impuni, 1941, p. 173). On rencontre ds la docum. ce mot empl. dans un sens partic. « impression superficielle de l'Espagne donnée par quelque chose à quelqu'un ». Ce n'est pas cette espagnolade Qui pendant un instant vous a Lorsqu'on mord dans une grenade Ou qu'on respire un mimosa (ROSTAND, Musardises, 1890, p. 192). Rem. Ce même aut. donne à la suite de ce texte un synon. néologique espagnolerie, subst. fém. Ni la jeune espagnolerie Qui vous prend quand on lit Musset (ROSTAND, Musardises, 1890, p. 192). []. 1res attest. 1611 « fanfaronnade » (COTGR.); 1890 « impression superficielle de l'Espagne » (ROSTAND, loc. cit.); de espagnol, suff. -ade. 2. Espagnoliser, verbe trans. Rendre espagnol (cf. S. MERCIER, Néol., t. 1, 1801, p. 235). Part. passé en emploi adj. Devenu espagnol, qui présente des caractéristiques propres aux Espagnols. Costume espagnolisé (GONCOURT, Journal, 1891, p. 154). Antoine Mor, le Hollandais espagnolisé (FAURE, Hist. art, 1921, p. 64). On rencontre ds la docum. le néol. espagnolisant, subst. masc. Celui qui présente certains traits propres aux Espagnols. La « perfection » sublime (...) d'admirables van Dyck (presque un espagnolisant, hein?) (VERLAINE, Œuvres compl., t. 5, Quinze jours en Holl., 1893, p. 239). []. 1re attest. 1565 espagnolizé « mêlé d'éléments espagnols (en parlant d'une langue) » (H. ESTIENNE, Conformité du langage françois avec le grec, préf., p. 20 ds HUG.); de espagnol, suff. -isé (-iser). Fréq. abs. littér. : 1. 3. Espagnolisme, subst. masc. Attitude, tendance favorable aux Espagnols ou présentant certaines caractéristiques propres aux Espagnols. Je suis enchanté (...) de la portée que vous donnez à votre espagnolisme dont vous voulez qu'il agisse sur les âmes (BARRÈS, Cahiers, t. 1, 1896-98, p. 270). []. 1re attest. 1836 « caractère, comportement analogue à celui des Espagnols » (STENDHAL, H. Brulard, t. 1, p. 233); de espagnol, suff. -isme. Fréq. abs. littér. : 11.

espagnol, ole [ɛspaɲɔl] adj. et n.
ÉTYM. V. 1180, espaignol; lat. pop. hispaniolus, de Hispanus, d'où spanus et en anc. franç. espan (1080, Chanson de Roland).
———
I
1 Adj. Qui se rapporte à l'Espagne, à ses habitants. || Le peuple espagnol. Hispanique. || Pays espagnol. Ibérique. || Les anciennes colonies espagnoles.La langue espagnole (→ ci-dessous, L'espagnol). || Les dialectes espagnols (aragonais, andalou, asturien, galicien, léonais). || Le caló, argot espagnol moderne, riche en mots gitans. || Spécialiste de langue, de littérature, de civilisation espagnole. Hispanisant. || Monnaie espagnole. Peseta; (vx) douro, maravédis.Musique espagnole. || Danses espagnoles. || La comédie espagnole. || Les grands mythes espagnols (don Juan, don Quichotte…).La cuisine espagnole. || Un restaurant espagnol.L'économie espagnole. || La guerre civile espagnole.La fierté espagnole.Vx. || Le flegme espagnol.
1 J'aime assez cet emportement;
Le conte m'en a plu toujours infiniment :
Il est bien d'une âme espagnole,
Et plus grande encore que folle.
La Fontaine, Fables, IX, 15.
2 L'orgueil est le caractère dominant du peuple espagnol. Jusque dans sa passion pour l'or, il y a plus d'orgueil que de cupidité. C'est l'éclat de ce métal, sa pureté (…) qui le lui rendent si cher. Il le regarde comme le roi des métaux, et se croit, comme la nation la plus noble de la terre, seul digne de le posséder.
Joseph Joubert, Pensées, XVI, 85.
3 Les peintres espagnols mettront devant vos yeux le type de leur race, l'animal sec, nerveux, aux muscles fermes, durci par la bise de ses sierras et la brûlure de son soleil, tenace et indomptable, tout bouillonnant de passions comprimées, tout ardent d'un feu intérieur, noir, austère et séché (…)
Taine, Philosophie de l'art, t. II, p. 280.
2 Loc. Broderie espagnole : broderie colorée (mélange de fil et de métal) pour châles et costumes.Méd. || Grippe espagnole.
Loc. Fig. et fam. Parler le français comme un Basque espagnol, comme une vache espagnole.Allus. || « Il grandira, car il est espagnol » : refrain burlesque de Meilhac et Halévy (la Périchole) mis en musique par Offenbach (1868).
L'Heure espagnole, de Ravel. || Le Capriccio espagnol, de Rimski-Korsakov.
Loc. Auberge espagnole. Auberge (cit. 5 et supra).
———
II N.
1 Un Espagnol, une Espagnole : un habitant, une habitante de l'Espagne, ou une personne qui en est originaire. argot Espingouin.
2 N. m. || L'espagnol : langue romane parlée en Espagne (concurremment avec d'autres langues : le catalan, le basque…) et dans un grand nombre de pays d'Amérique latine. || Apprendre, parler l'espagnol. Castillan; hispanophone. || L'espagnol est la langue officielle de tous les pays d'Amérique latine, à l'exception du Brésil ( Hispano-américain).
tableau Classification des langues.
Usage de l'espagnol. || L'espagnol de Castille, d'Andalousie, de Galice. || L'espagnol d'Espagne et l'espagnol d'Amérique. || L'espagnol d'Argentine, du Mexique, du Chili… || L'espagnol de Porto Rico, des Philippines, d'Arizona.Adj. || Dictionnaire espagnol, espagnol-français, anglais-espagnol.Créoles espagnols.
REM. L'espagnol a fourni au français de nombreux mots, soit originaires d'Espagne, soit arabes (guitare) ou persans (sarabande), soit empruntés aux langues amérindiennes (lama, cacao); certains mots proprement espagnols viennent d'Amérique latine (lasso, samba…). Parmi ces emprunts, nombreux aux XVIe et XVIIe s. et qui sont moins nombreux ensuite, certains concernent des réalités spécifiquement espagnoles ou hispano-américaines. par exemple : (titres et personnes) Alcade, alguazil, don, doña, duègne, grandesse, hidalgo, infant, menin; gitan; rastaquouère; (histoire et institutions) autodafé, ayuntamiento, caudillo, camarilla, conquistador, cortès, hermandad, junte, majorat, pronunciamiento; armada, hacienda; (musique et danse) boléro, cachucha, cantiga, castagnettes, chaconne, fandango, flamenco, guitare, jota, sarabande, séguedille, zapatéado, 1. zarzuela; rumba, samba, tango (Amérique); (vêtements) alpargate, basquine, boléro, mantille, sombrero, vertugadin; (courses de taureaux) corrida, cuadrilla, banderille, banderillero, espada, faena, matador, muleta, picador, torero, toréador — ainsi que les noms des passes de cape, etc., tout le vocabulaire de ce domaine étant emprunté; (cuisine) chorizo, gaspacho, paella, sangria, 2. zarzuela; (littérature) auto (sacramental), picaresque, romancero; gongorisme; (géographie) canyon, sierra.
DÉR. et COMP. Espagnolade, espagnolette, espagnoliser, espagnolisme. Judéo-espagnol.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Espagnol — (franz., spr. eßpanjoll), spanisch, Spanier; span. Schnupftabak (Spaniol); Hühnerhund; à l espagnole, auf spanische Weise, nach spanischer Sitte, Mode; en Espagnol, in spanischer Tracht; Espagnolade, Großsprecherei, Prahlerei …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • espagnol — Espagnol, m. acut. Est un natif d Espagne, Hispanus. L Espagnol dit aussi Español, et l Italien Spagnuolo. On prend aussi ce mot pour certaine maniere de chiens de poil blanc tavelé, et court, ayants la teste grosse, le corps moyen, et la queuë… …   Thresor de la langue françoyse

  • Espagnol — (fr., spr. Espanjol), 1) Spanier; spanisch; daher Espagnolade (spr. Espanjolad), Ruhmredigkeit, Prahlerei, weil die Franzosen solche den Spaniern Schuld geben; 2) ein gelbbrauner u. flüchtiger Schnupftabak …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Espagnol — (frz. Espannjol), Spanier; dann auch der bekannte gelbbraune Schnupftabak …   Herders Conversations-Lexikon

  • Espagnol — Cet article concerne la langue espagnole. Pour les autres significations du mot espagnol, voir Espagnol (homonymie). Espagnol ou castillan Español ou castellano Parlée en …   Wikipédia en Français

  • espagnol — (è spa gnol) s. m. Langue parlée en Espagne, dite aussi castillan, et qui, dérivant du latin, est soeur de l italien, du provençal et du français. SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE    ESPAGNOL. Ajoutez :    Adj. Qui est relatif à l Espagne. Chemins de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Espagnol — Es|pa|gnol* [ɛspan jɔl] der; s, s <aus fr. espagnol »spanisch«> spanischer Schnupftabak …   Das große Fremdwörterbuch

  • Espagnol — Fransk for med tomat og løg …   Danske encyklopædi

  • espagnol — an. èspanyolo, a, e (Albanais.001) || èspanyou m. (001), èspanyô (001, AMA.) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Espagnol (langue) — Espagnol Wikipédia …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.